IMPETUS FESTIVAL @ Le Moloco (Audincourt) – 07/05/2017

L’impetus Festival 2017 s’est déroulé à Lausanne (Suisse), du 27 au 29 avril, avec en tête d’affiche Ulver, Enslaved, Bongzilla et Raime, puis en France et Jura Suisse du 5 au 8 mai avec Alcest, Nostromo, Regarde Les Hommes Tomber et j’en passe.

Pour ma part j’ai pu m’y rendre seulement le 7 mai à la salle Le Moloco à Audincourt (Doubs), mais la programmation de cette date fut des plus alléchantes : Alcest, Nostromo, Herod, White Butchery, Tat2 Noise Act et enfin Gérôme Nox.

Les hostilités s’ouvrent avec White Butchery et son Deathcore classique mais surpuissant. Les breakdowns font aisément vibrer la salle tandis que le décibelmètre accroché au mur s’affole. Un vrai moment de folie malgré que le public ne soit pas encore tout à fait dans l’ambiance.

Herod nous laisse que cinq minutes de répit et monte sur les planches de la petite scène se trouvant juste en face de la grande scène, là où White Butchery venait de nous en mettre plein la tronche. Le Sludge progressif des Suisses est incroyablement efficace et l’on en redemande volontiers ! Une magnifique découverte pour ma part.

C’est au tour de l’une des têtes d’affiche de ce festival de monter sur la grande scène et il s’agit de Nostromo. Le set nous en met pleins les oreilles avec une basse lourde à souhait et le chanteur faisant voler son micro, et, forcément, des headbang, circle pit et pogo à tout va ! En ce jour d’élection les gens ont clairement besoin de se vider la tête, de se défouler et ça se voit !

Pour être honnête je ne savais pas ce qui allait suivre après Nostromo, je sors donc cinq minutes de la salle et quand je reviens que vois-je ? Un groupe ultra spécial se faisant tatouer (plutôt gribouiller) partout par un tatoueur et n’hésitant pas à finir le gribouillage eux-mêmes, le tout en jouant leur set. Le chanteur est sans doute le membre le plus fou du groupe avec son masque de cochon, ses bottes de moto et sa robe noire qui, au bout d’un moment enleva sans hésiter, finissant ainsi son concert entièrement nu, sans slip évidemment. Ce moment spécial vous a été proposé par Tat2 Noise Act.

Et pour finir en beauté et en douceur Alcest. Leur dernier album, Kodama, fut mon album préféré de 2016 comme vous pouvez le constater ici. C’était donc avec impatience que je les attendais.

Pendant plus d’1 heure Alcest nous a fait voyager dans un autre monde avec des titres comme Autre Temps, Kodama, Je suis d’ailleurs ou encore Oiseaux de Proie. Neige, frontman du groupe, chante avec le coeur et personne ne peut s’empêcher de le regarder avec admiration. Un pur moment de bonheur où l’on oublie tout et la musique nous transporte. L’un des meilleurs concerts qu’il m’a été donné de voir.

Cet avant-dernier jour de l’Impetus Festival fut donc des plus réussis avec des groupes talentueux, puissants, beaux et étonnants… Tout ce que l’on pouvait attendre d’une soirée réussie !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *