The Nightstalker – A Journey In Hell (2016)

The Nightstalker a récemment sorti son nouvel album intitulé « A Journey In Hell » via Wolfshade Records. Le groupe est, certes, peu connu dans nos contrées, mais son talent n’est plus à démontrer. 

« A Journey In Hell » commence calmement avec une superbe mélodie  mélancolique au  piano, mélangée à une voix démoniaque avant de passer au stade supérieur, en thermes d’agressivité, avec le titre « Like I Already Know This Foe ». L’ambiance se veut également plus malsaine avec une mélodie à la guitare sombre et puissante.

L’album se poursuit avec les titres  « The Plain of the Warriors » et « Cerberus » dotés de mélodies très présentes et travaillées puisant quelques fois ses ressources dans le punk.

« The Pursuer is Near » commence en trombe avec un début plus énergique et se termine en beauté par un orgue dantesque faisant quelque peu penser à Ghost.

En plus de ses influences Doom, Black et Punk, « A Journey In Hell » n’hésite pas à s’essayer dans le Post-Black, en témoigne le titre « I’ve Found Her » et sa mélodie au piano  sublime, sa montée en puissance et sa guitare magnifique. Sans doute le meilleur titre de cet album.

« Back Again » prend la relève avec un piano toujours autant présent (et quel bonheur), suivi de « Red Moon Rises » qui est peut-être le moins bon morceau de cet album, sans être mauvais pour autant.

« A Journey In Hell » se termine comme il avait commencé, c’est-à-dire en douceur avec le magnifique morceau « Waiting For Miss Ombrelle ».

En conclusion, The Nightstalker accouche d’un nouvel album travaillé, mélancolique, démoniaque, sombre mais magnifique, appuyé par un piano sublime, qui est le gros point fort de « A Journey In Hell ».

 

7/10

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *