Dew Scented + Atlantis Chronicles + Derealized @ Montbéliard

Pour le premier live report 2017 de Metalonymous, j’ai choisi de me rendre à une soirée prometteuse organisée par l’association Ultim ‘Atom à l’Atelier des Môles de Montbéliard (25). Au programme Derealized, doté d’un premier album très ambitieux (critique ici) monte sur scène pour la première fois, suivi des Parisiens d’Atlantis Chronicles, pour finir avec Dew Scented et son Thrash / Death Metal puissant.

Derealized ouvre donc le bal avec son Blackened Death Metal progressif. Et, déjà, premier faux pas de l’ingénieur son avec une musique d’introduction qui n’est pas décidée à se lancer… Mais nos valeureux musiciens ne se découragent pas et envoient la purée ! Il faut dire que leur premier album, Isolation Poetry, rend très bien sur scène. Tous les musiciens sont talentueux malgré peut être un manque d’aisance, mais une première n’est jamais simple. En tout cas Derealized est un groupe très prometteur qui peut aller loin.

Pour la deuxième partie de cette soirée, c’est au tour d’Atlantis Chronicles de monter sur scène avec leur Death Metal technique. Chaque titre nous scotche par ses mélodies mélangées à une lourdeur monumentale nous plongeant au fond des abysses. Le chanteur, Antoine Bibent, est le musicien le plus énergique du groupe, ne cessant de bondir, de sauter à tout va, ce que le public n’hésitent pas à faire à son tour. Malheureusement le son n’était toujours pas au rendez-vous… Le guitariste remplaçant Jerome Blazquez était trop mis en avant au détriment du deuxième guitariste Alexandre Houngbo et du chanteur… Malgré ces problèmes techniques, Atlantis Chronicles nous a cloué le bec et l’on en redemande !

Dew Scented, tête d’affiche, clôt cette soirée de la plus belle des manières. Leur Thrash / Death Metal classique mais puissant a mis tout le monde d’accord au vu des nombreux pogos. Il faut dire que des titres comme « Ruptured Perpetually » ne laissent pas indifférent. Outre l’aspect musical, les membres du groupe ont une présence scénique remarquable et leur gentillesse l’est tout autant. Pour avoir eu la chance de discuter avec le chanteur, Leif Jensen, je peux vous dire que malgré leur popularité, ces Allemands sont de véritables crèmes et gardent la tête sur les épaules, malgré leur headbang énergique.

En conclusion, malgré les problèmes techniques, les trois groupes ont su montrer leur professionnalisme, leur sympathie et surtout leur talent. Les ingrédients pour une soirée réussie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *