Derealized – Isolation Poetry

Derealized est un jeune groupe de Blackened death metal progressif originaire de France, plus précisément dans le Doubs.

Le groupe a vu le jour en 2014, et sortait son premier album, intitulé Isolation Poetry, deux ans plus tard.

C’est sur ce dernier que j’ai vais aujourd’hui m’attarder.

Ce qui frappe dès le début de l’écoute, c’est la qualité sonore. Chaque instrument est parfaitement distinct et le son est très propre, ce qui est un excellent point et permet également une meilleure immersion dans cet album.

Puis les titres s’enchaînent, tous plus puissants les uns que les autres, jonglant entre Black Metal et Death Metal progressif avec professionnalisme. Les musiciens sont très talentueux avec une guitare puissante envoyant des riffs accrocheurs mais également progressifs, une batterie doté d’une double pédale folle et de Blast Beasts spectaculaires… Un régal

Une atmosphère assez malsaine règne tout le long de l’écoute, ce qui donne une certaine profondeur et une âme, aussi morbide soit-elle, à l’ensemble.

Mais, malheureusement, la plupart des titres ont la même structure et manque de nuance malgré la qualité des compositions, ce qui finit par lasser… Un titre mid-tempo aurait été la bienvenue et aurai peut-être cassé la routine de Isolation Poetry.

En bref, Derealized, du haut de ses deux ans, a déjà tout d’un grand, des musiciens talentueux, une certaine qualité de compositions… Toutefois, certains éléments ne demandent qu’à être améliorés pour que le groupe puisse nous surprendre davantage. Mais Derealized est déjà une excellente surprise.

7/10

 

Tracklist :

1. Devil’s Got Green Eyes (4:41)
2. The Opium Den (8:59)
3. Torment’s Work (5:00)
4. Cover my eyes… (2:30)
5. …and Tie My Arms with Ivy (5:08)
6. Derealized (6:05)
7. Hollow (5:24)
8. A Late Letter (6:18)
9. Isolation Poetry (8:54)

 

Une réflexion sur « Derealized – Isolation Poetry »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *